NEWS       CHRONOLOGIE ET DESCRIPTIONS       COLLECTORS       MA JEANS       RECENSEMENT       LIENS       CONTACT  

Mes VW

Je possède cette Jeans depuis début 2004. C'est ma 3eme VW et 2eme... Jeans ! La première Jeans à fini sous la forme d'un Cal look (mea culpa je ne recommencerais plus... promis ! ) avec laquelle j'ai écumé de nombreux meetings dans la première moitié des années 90. Entre les deux, un Combi split de 1967 m'a accompagné de 1996 à 2001. En 2007, un combi Westy est venu rejoindre, apres une longue resto,  la Jeans dans le garage. 

Et oui, c'était une Jeans ! (S761) Qu'est elle devenue ???

Mon Split de 67. Je le regrette bien ce Combi...

Ma Jeans au Vintage Classique de Rambouillet en 2004.

Après une longue resto, un westy de 1979 a rejoint la Jeans.


Ma Jeans

La Jeans chez son ancien propriétaire

C'est une Jeans S761 construite le 23 Octobre 1973. Elle a quitté l'usine le 25 octobre pour la France. Elle a du être stockée longtemps car elle n'a été vendu neuve (12.270 Francs !) qu'au mois d'Avril 1974 par la concession VW Leroux à Aubervilliers (93). Sa première propriétaire, une habitante de Noisy Le Grand (93), l'a gardé pendant quasiment 30 ans. Elle est ensuite passé par le garage NewTeam (77) ou sa carrosserie a été restaurée pour le compte de son deuxième propriétaire qui ne l'a utilisé que quelques mois. J'ai donc acheté cette Jeans en Janvier 2004 dans le loiret. Je l'ai trouvé par le biais des annonces de Flat4ever. La voiture est en bon état mécanique et carrosserie mais certains de ces attributs de Jeans étaient portés manquants, comme les cerclages de phares, cabochons de clignotants, poignées de portes et de capots et remplacés par des éléments chromés. Les feux arrières étaient des modèle "German Look" fumés. 

La facture d'achat de la Jeans, datant du 3 Mai 1974.

J 'ai tous les documents de la voiture depuis son achat en 1974. Parmi ces documents, il y a la facture d'achat, la facture de la révision des 10000 kilomètres et le carnet d'entretien avec tous les tampons des concessionnaires qui ont travaillé sur la Cox. 

le carnet d'entretien avec les tampons des différents garages VW ou la Jeans a été révisée. On y trouve régulièrement le tampon de la concession VW Masseron à St Georges des Groseillers dans l'Orne, à une cinquantaine de km de chez moi !

La facture de la révision des 10.000 km, datée de décembre 1974,  effectuée par la concession Leroux en région parisienne. C'est cette concession qui avait vendu la Jeans neuve. 


Élément très intéressant, la carte mécanographique donnant les détails de la voiture dont la liste de ses options (Équipements M appelés aussi M-codes). cette carte était conservée avec les documents de la voiture. 

 Sur la première ligne on trouve les numéros du châssis, du moteur, et le numéro de la carte.

sur la deuxième ligne on trouve tous les équipements (options) présents sur la Coccinelle. Ils sont définis par les M-codes.

A05: Je n'ai pas trouvé la signification de ce code. 
M040: La jauge à essence dans le compteur de vitesse. 
M095: La radio modèle "Wolfsburg".
M173: La monte de pneumatique en 155 SR 15 radiaux.
M282:

Le pare-soleil passager (sans miroir de courtoisie).

M610: L'équipement 12 volts. 
M616: Le feu de recul dans les feux arrières.
M761: Série spéciale "Jeans"  
M976: Les jantes sports Lemmertz "GT"

Sur la troisième ligne, différente infos comme le modèle de la coccinelle ( ici 111 011 : 111 conduite à gauche, 011 moteur 1200)
la couleur de la voiture (ici E9 E9 30:  E9 couleur extérieure L16M, E9 couleur intérieure L16M, 30 code sellerie pour les sièges en Jeans Bleu)
vient ensuite numéro d'importateur (ici 995)

 

Ces deux notices proviennent de ma première Jeans et sont datées d'août 1973

 

Commandé au VW museum, le certificat de naissance de ma coccinelle. 

 

La remise au standard Jeans

Mécanique:

Au niveau de la mécanique, le moteur échange standard n'ayant que 40000 km, Je n'ai pas eu trop de travail. Un bon nettoyage du moteur avec changement de quelques joints et un coup de peinture sur les tôles pour l'aspect visuel. Une petite révision mécanique s'en est suivi, avec une réfection complète de l'allumage (remontage d'un allumeur classique). Le carburateur a été démonté et tous les joints changés. pour terminer, un bon réglage de l'ensemble et c'est reparti pour quelques milliers de kilomètres. 

Le 1200 nettoyé et repeint. l'allumeur 009 et la bobine bleue presents sur la photos ont été remplacés par des éléments originaux. 

Carrosserie: 
Au niveau carrosserie, rien à faire. la Jeans a été repeinte 8 mois avant mon achat, elle est en parfait état. En attendant de trouver des éléments noirs d'origine, j'ai repeint quelques éléments chromés comme les cerclages de phares, les cabochons de clignotants et les poignées. Le pare-chocs retrouvent leur liseré gris.

J'ai cherché longuement à l'époque, sur le web ou chez les spécialistes VW des reproductions des stickers Jeans, mais sans succès. En recherchant dans mes archives, j'ai retrouvé un calque et toutes les côtes nécessaires à la reproduction de ces autocollants. Un de mes potes, Jeannot,  avait restauré une Jeans au début des années 90, et m'avait demandé de lui refaire des bandes en Vénillia. J'ai pu refaire ainsi les miennes avec le calque que j'avais conservé. 

La Jeans de Jeannot, en 1991. Les stickers en cour de création sur du Venilia adhesif noir satiné
La découpe... assez délicat ! lame neuve obligatoire. Un coté de fait
Puis la pose sur la voiture. Et voila. ils sont toujours en place 9 ans aprés 

Comme de bien entendu, c'est après que j'ai trouvé un shop qui produisait des repros de stickers.  On en trouve même en N.O.S (New Old Stock, autrement dit pièces neuves d'époque), mais je ne sais pas trop si on peut encore les poser sur une voiture, ils ont quand même 40ans...

Les stickers de repros Les stickers N.O.S

Poursuivant ma quête de pièces d'origine, je trouve des cabochons de clignotants et la poignée de capot avant au Super VW National en 2004 (premier meeting avec la Jeans !). Puis à la concentration du Cap d'Agde de la même année (encore en Jeans...),  je déniche un cerclage de phare neuf avec son étiquette V.A.G encore en place !  Je retrouverais dans mes vieilles pièces stockées en vrac chez mes parents, un autre cerclage de phare appartenant à ma première Jeans. 

Le cerclage de phare N.O.S avec son étiquette encore en place A gauche le feux d'origine VW, a droite la repro brésilienne au bout de 3 mois d'utilisation ! 

J'avais acheté des feux arrières neufs pour remplacer les modèles fumés qui étaient en place lors de l'achat de la voiture. Malheureusement, au bout de 2 ou 3 mois, ils se remplissaient d'eau à la moindre averse (et j'habite en Normandie...) et perdaient rapidement leurs couleurs. Lors de la concentration de Trun, dans l'Orne, un gars me propose des feux arrière, d'origine VW, quasi-neufs pour 35 euros la paire. Une occasion à ne pas louper. En remplaçant mes feux quelques jours plus tard, j'ai bien vu la différence de qualité entre les repros brésiliennes et les pièces d'origine ! le calcul est vite fait: 50 euros pour des repros "made in Brasil" de piètre qualité et 35 euros pour des pièces d'origine d'occase en bon état... je ne peux que vous conseiller de faire les Swap-meet et autres bourses de pièces pour trouver de la pièce d'origine. Nos Jeans sont des coccinelles "récentes" et les pièces pour les voitures des années 70 ne sont pas encore trop difficile à dénicher. 

Vu sur une bourse de pièces, ce capot de Jeans S716 avec le stickers de la concession encore en place.

 Enfin, et pour en finir avec les éléments extérieurs, j'ai acheté au VW Nat 2005, une paire de poignées neuves en provenance du Mexique. Puis des longues portées de marque Bosch et un jeu de bavette arrière que je monte de temps en temps viendront compléter la voiture. 

 

L'intérieur:
Passons maintenant à l'intérieur: Élément incontournable dans la restauration d'une Jeans: la sellerie !  Comme sur beaucoup de Jeans, la mienne est usée, trouée, déchirée, délavée.... et en plus, les siéges avants proviennent de deux Jeans différentes et ne sont pas de la même couleur. le siége passager vient d'une Jeans S716 de couleur "PhoenixRot" et le tissus jeans utilisé sur ces modèle est noir avec les coutures orangées et les passepoils noirs.

La sellerie d'origine.... vous avez dit usé ? C'est souvent le cas sur une Jeans non restaurée. 

La différence des tissus entre une Jeans S761 (en bas) et celle d'une S716 de couleur L32K Phoenix Rot.

Les panneaux de portes sont percés pour recevoir des haut-parleurs, le ciel de toit est détendu par endroit et porte bien son age... les pare-soleil sont aussi usagés. Pour finir la moquette, bien qu'en bon état, ne correspond pas trop au look original.... bref du boulot en perspective.

En passant une annonce pour des panneaux de porte en bon état, un personne me contacte pour des housses en jeans de remplacement. Ces housses sont neuves et sont de marque VOTEX. Elles sont de bonne qualité, mais malheureusement, elles n'ont pas la poche à l'arrière du dossier, poche si caractéristique des selleries de Jeans. De plus, les "boutons" chromés ne sont non plus en place sur ces housses (en fait, il s'agissait d'un jeu de housse du "Kit Jeans" (voir ici) , mais à l'époque j'ignorais l'existence de ce kit) J'abandonne donc cette option, pour faire une sellerie qui soit la plus proche possible de l'origine.

Les housses du "kit Jeans" dans l'emballage d'origine... et une fois déballées. Elle n'ont pas la poche à l'arrière du dossier.

Je me rends donc à Paris, au marché St Pierre, situé à deux pas de Montmartre, avec un morceau de sellerie sous le bras pour trouver du tissus jeans. Du choix, il y en a : du jeans noir, à fleurs, délavé.... mais du jeans bleu tout simple... j'ai eu du mal à en dénicher ! finalement, dans une petit boutique, un rouleau m'attendait, bien caché sous un tas de coupons. Il est un poil plus foncé que le tissus d'origine, mais la différence est minime. pour info, j'ai acheté 10 mètres de tissus (sur 1,50 m de large) et il y a eu largement de quoi faire la sellerie complète.

Le vieux tissus du siège et le jeans neuf qui me servira à refaire la sellerie. Il y a une légère différence de couleur (accentuée ici par le flash) mais trouver un tissus identique ne doit pas être chose facile. 

Nathalie, une amie couturière, se chargera de refaire la sellerie, en se servant des vieux sièges, une fois toutes les parties décousues, comme patron. La nouvelle sellerie est donc conforme à celle d'origine. Je me chargerais de poser les "boutons" chromés sur les assises et les dossiers. Ce sont en fait des pressions, de taille similaire aux boutons d'origine. Je les ai trouvé dans un supermarché au rayon couture. Avant le remontage des nouvelles housses, J'ai profité d'avoir les sièges complètements démontés pour changer les mousses, le crin d'origine étant complètement hors d'usage.

l'assise prête à être posée. Le passepoil bleu a été récupéré sur le vieux siège.

Le dossier attend d'être enfilé sur l'armature. les mousses sont neuves.

les boutons sont posés sur l'assise.

voila un siège fini.

Tant qu'on y est et que les sièges sont démontés, on en profite pour gratter le plancher et refaire un peu de peinture. Ensuite c'est au tour des panneaux de portes, dénichés au meeting de Trilbardou, de subir un nettoyage en règle. A noter que les panneaux arrières viennent de ma première Jeans et portent encore les couleurs de la première version Cal Look de ma Cox ! C'était la grande époque des graphiques  !! Et ça ne nous rajeunit pas !

Puis, le ciel de toit neuf prend place. C'est un modèle court qui vient de chez Auto-Passion. C'est propre, bien tendu et ça se pose sans soucis. Les pares-soleil sont remplacé par des neufs de chez TMI.

Pour finir, j'installe un poste radio Blaupunkt "Wolfsburg" trouvé sur Ebay. L'original avait été remplacé par un modèle plus récent. Bon, c'est sur, c'est le poste d'origine... mais on capte pas grand chose avec ! 

Et voila pour l'intérieur !



 

retour en haut de la page